Agenda


Espace culturel des Musées de Latour

Du 1 avril 2019 au 31 août 2019

EXPOSITION : "De la zone d'étape à l'armistice"

Accessibilité : voir horaire du musée

Entrée gratuite

Renseignements :  0497 10 73 57 ou 0496 71 29 90         mail : contact@musees-latour.be



Espace culturel des Musées de Latour

Mercredi 20 février à 20h00

"Robert Porchon, héros de chair et d'encre"

Conférence de THIERRY Joie avec la participation

de l'atelier théâtre des Troubadours.

Robert Porchon est tué par un éclat d?obus le 20 février 1915, quatrième jour de l?offensive française visant à reprendre le piton des Eparges. Cette crête, culminant à plus de 300 mètres, au sud-est de Verdun, est une position idéale pour surveiller et bombarder les positions allemandes de la plaine de la Woëvre.

Saint-Cyrien, né en 1894 à Chevilly (Loiret), Robert Porchon sera affecté à la même compagnie du 106e régiment d?infanterie que Maurice Genevoix. Les deux hommes se lieront d?une amitié fraternelle comme l?écrit Genevoix dans une lettre adressée à la mère de son ami disparu : « Nous parlerons de lui simplement, pieusement ; vous me le permettrez parce que vous saviez que je l'aimais. Nous nous étions retrouvés dès les premiers jours ; et nous nous étions rapprochés d'abord parce que nous étions du même pays, et que cela fait des souvenirs en commun. Puis ce fut le départ pour le front. Nous fûmes affectés à la même compagnie, et tout de suite s'établit entre nous une fraternité d'armes qui naît des fatigues et des dangers partagés, des responsabilités communes, et aussi d'affinités profondes de nature. (...) Pour moi, je lui avais donné bien vite ma confiance entière ; et je l'aimais comme s'il eût été mon frère par le sang ... »

Lettre de M. Genevoix à Madame Porchon. Ex. de Carnets de route. Robert Porchon. Edition annotée et éditée par Thierry Joie. La Table ronde. 2008.



Après la conférence, une exposition de panneaux expliquera le site des Eparges.

Renseignements :  0497 10 73 57  réservations : 0496 71 29 90         mail : contact@musees-latour.be



Espace culturel des Musées de Latour

Mercredi 13 mars à 20h00

"Paysages en Bataille"

Conférence de Mme Masson Loods

 « Paysages en bataille : l?héritage environnemental de la Première Guerre Mondiale.  Une relecture du conflit au travers de ses traces dans le paysage contemporain ».

                   Quel fut l?impact environnemental de la Première guerre mondiale, premier conflit à échelle industrielle de l?Histoire ?

Alors que l?on s?apprête à commémorer les 100 ans du début de la Grande Guerre, et que ses derniers témoins directs ont disparu, l?enquête « Paysages en bataille » propose une relecture du conflit sous l?angle de la nature. Comment les combattants des tranchées, qui étaient pour la plupart des paysans, ont-ils perçu le conflit ? Comment s?est déroulée la reconstruction et la dépollution des sols dans l?après-guerre ? A-t-on hérité de ces bouleversements ? Comment la nature s?est-elle relevée de ses blessures de guerre ? Esquisse d?une réponse,au départ de sources historiques mais aussi d?une vaste enquête réalisée, avec le soutien du Fonds pour le Journalisme de la Communauté Française, sur le terrain actuel des 700 kilomètres de l?ancienne ligne de front.

Renseignements : Dumont Patrice 0497 10 73 57

Réservations : 0496 71 29 90                                                        mail : contact@musees-latour.be




Espace culturel des Musées de Latour

Samedi 30 mars à 20h00


"Sortir de la Grande Guerre. La Belgique face à son avenir 1918-1925"


Conférence de Laurence van Ypersele

Professeure à l'Université catholique de Louvain. Membre du Comité directeur du centre de recherches de l'Historial de la Grande Guerre, Péronne (France), elle est spécialiste de la mémoire de la Grande Guerre et de l'imagerie politique belge.

Pour la Belgique, novembre 1918 ne signifie pas seulement la fin de la guerre, mais aussi ? et peut-être surtout ? la fin de l?occupation. En effet, ce petit royaume, entraîné malgré lui dans la conflagration mondiale en août 1914, est le seul pays du front occidental  à avoir été presque totalement occupé durant toute la guerre. Ce vécu particulier pèsera lourd sur la façon dont les Belges sont sortis de cette Grande Guerre tant au plan économique et social qu?au plan des imaginaires de guerre.

Renseignements : Farinelle Eric 

Réservations : 0496 71 29 90